Aide jusqu’à 3 500 € pour certains retraités : voici comment la percevoir facilement

Les retraités peuvent bénéficier d'une aide visant à prévenir la perte d'autonomie, sous réserve de remplir des conditions. Les détails !

Vivre avec seulement une pension est déjà difficile pour les retraités. Et cela empirera si on ajoute à leur frais les travaux d’isolation. C’est la raison pour laquelle la caisse propre aux personnes âgées alloue une aide à l’habitat. Découvrez les démarches à suivre pour l’obtenir !

Retraités : Une allocation dans quel but ? #

Le gouvernement sait que les retraités ont du mal à vivre dans l’indépendance à cause de leur état de santé. C’est le fameux principe de la perte d’autonomie. Pour cela, la caisse d’assurance pour les personnes âgées a mis en place des allocations pour améliorer la vie de ces personnes.

Cependant, la caisse offre une aide de moins de 3 500 euros pour les retraités pour adapter leur logement à leur âge. En effet c’est une prestation dont le principal but est d’accommoder la maison des séniors avec des nouveaux formats. Ainsi ils pourront faire des travaux d’isolation avec la réhabilitation de certains meubles comme les escaliers.

À lire Réforme des retraites agricoles : un changement positif pour tous les agriculteurs ?

Cette aide vise à financer les travaux d’adaptation et la création d’outils de protection afin de prévenir les accidents. Néanmoins, les retraités doivent en faire la demande et délivrer des informations personnelles pertinentes.

Puisqu’il s’agit d’une aide, cela signifie qu’une condition relative aux revenus s’impose. En effet, seuls les retraités ayant des ressources en bas du plafond seront éligibles. Ce qui est compréhensible car la perte d’autonomie s’illustre par la capacité à travailler encore ou pas.

Les démarches et les conditions liées à cette aide #

Les retraités demandeurs doivent respecter d’autres conditions pour toucher cette aide. En effet, les personnes âgées ne sont éligibles que si elles connaissent des problèmes dans leurs gestes quotidiens. C’est-à-dire avoir une certaine difficulté à réaliser des mouvements comme le déplacement par exemple.

Cette condition sur l’état physique s’applique en principe à tous les retraités. D’autres exigences sont propres aux régimes auxquels ils appartiennent. Mais le montant maximal reste 3 500 euros pour tous les bénéficiaires.

À lire AAH : voici les 3 critères qui donnent droit à une forte hausse du montant de l’aide des seniors

Les retraités répondant aux critères ci-dessus peuvent sans tarder faire la demande de cette aide auprès de leur caisse. Cependant, l’organisme pourrait exiger la présentation de documents justifiant la véracité de vos informations personnelles. Après, vous devez envoyer ces papiers à votre caisse par lettre recommandée avec accusé de réception.

La caisse analysera le dossier dans un délai raisonnable. Si vous respectez les conditions et que vos dossiers sont complets, l’organisme organisera une visite d’évaluation avec un expert. L’idée est de déterminer les besoins des retraités et ce qui pourrait être installé dans leur maison. Mais cette visite ne peut se faire qu’en présence du demandeur.

Retraités : Quand commencer les travaux ? #

Les retraités ne peuvent pas commencer les travaux sans avoir reçu le feu vert de leur caisse d’assurance. C’est en effet après la réception d’un courrier de confirmation qu’ils peuvent engager l’artisan de leur choix. Et il est imposé à cet expert de finir les travaux dans un délai d’un an après la réception du message confirmatif précité.

Les informations relatives à cette aide allouée aux retraités sont disponibles auprès de leur caisse d’assurance. Mais ces personnes doivent prendre en compte que d’autres aides sociales pourront leur être allouées à condition d’en faire la demande.

À lire Agirc-Arrco : une bonne et une mauvaise nouvelles vont bientôt toucher 13 millions de retraités