Retraite : le montant minimum que vous percevrez même si vous n’avez pas tous vos trimestres

Vous avez des trimestres manquants ? Voici le montant du minimum de retraite que vous recevrez à partir de maintenant !

Ça y est, vous approchez de votre départ à la retraite ? Qu’en est-il de vos trimestres ? Il est crucial de cotiser et de remplir tous les trimestres requis par la loi pour bénéficier d’un taux plein de pension. Si ce n’est pas votre cas, le gouvernement propose l’allocation de base minimum.

Le minimum de retraite, qu’est-ce que c’est ? #

On ne parle pas de retraite sans évoquer le nombre de trimestres accomplis par les salariés. En effet, ce chiffre joue un rôle important sur le montant de votre pension. D’ailleurs, les travailleurs qui ont réussi à compléter le nombre de trimestres durant leurs années d’activité peuvent bénéficier d’un taux plein à la pension.

Pourtant, on sait aussi qu’il est difficile d’obtenir un taux plein pendant les années d’activité à moins que la personne ait travaillé toute sa vie. Se rapportant à ce sujet, le gouvernement met en place des mécanismes qui permettent aux seniors de toucher à une pension même s’ils ont des trimestres manquants.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

Cependant, le minimum de retraite est le montant garanti pour les personnes âgées sans avoir rempli le nombre de trimestres exigé par le gouvernement. Ainsi, il concerne surtout les anciens fonctionnaires et les anciens travailleurs de la fonction publique. Mais pour y avoir accès, ces deux catégories doivent encore répondre à certaines conditions.

Pour obtenir le montant de cette pension, une base de calcul est établie en fonction du traitement des indices bruts depuis le 1er janvier 2024. Cette fois, il est de 997,96 euros par mois soit 11 975,57 euros par an. Ce montant connaîtra une hausse comme les pensions militaires et civiles de retraite.

Le montant et les conditions d’éligibilité #

Rappel : le calcul du minimum de retraite se base sur les indices bruts. Mais on tient aussi compte du nombre d’années de service. D’ailleurs, le montant de cette pension est de 1 233,43 euros jusqu’au mois d’avril prochain.

Ce chiffre n’est autre que la moyenne. En effet, cette somme varie d’un senior à un autre puisqu’il tient compte des nombres d’années de service.

À lire Retraite : assurance vieillesse, pension de réversion… tout savoir sur la réévaluation de ces dispositifs

Apparemment, les seniors qui n’ont pas cotisé tous les trimestres ont droit au minimum de pension. D’ailleurs, on a mis en place ce dispositif justement pour ces cas. Car on sait que parfois, on est dans l’obligation de partir plus tôt que l’âge légal pour une raison ou une autre.

Des organismes comme le minimum contributif et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) font partie de ces allocations de retraite. Le tout, c’est de bien s’informer sur les démarches à réaliser.

Retraite : Le minimum contributif et l’Aspa #

Le minimum contributif est le mécanisme qui garantit un montant minimum pour une pension de retraite globale. Ainsi, le montant peut atteindre jusqu’à 1 309,75 euros brut par mois en fonction du nombre de trimestres cotisés. Pour les personnes ayant accompli 120 trimestres, le montant est de 847,57 euros.

L’ASPA (Allocations de solidarité aux personnes âgées) n’est pas une aide automatique. D’ailleurs, les seniors souhaitant bénéficier de cette allocation doivent faire une demande en amont. Elle est faite surtout pour les bénéficiaires avec une faible pension. Ainsi, les demandeurs de cette allocation doivent respecter certaines conditions. Par exemple, ils doivent avoir un revenu inférieur à 6 143 euros pour les trois derniers mois précédant la demande.

À lire AAH : voici les 3 critères qui donnent droit à une forte hausse du montant de l’aide des seniors