LEP 2024 : comment la baisse du taux affectera-t-elle vos intérêts ?

Bruno Le Maire, a confirmé la baisse du LEP, un produit bancaire détenu par plus de 10 millions de Français.

Une baisse annoncée pour le LEP en 2024 #

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a confirmé la baisse du taux du Livret d’Épargne Populaire (LEP). Un produit bancaire que détient plus de 10 millions de Français. Pour les bénéficiaires du LEP, cela entraînera une perte de gains par rapport à l’année dernière. Et ce, même si le rendement reste supérieur à celui d’autres placements non précisés. À partir du 1er février 2024, le taux du LEP passera de 6% à 5%, alors qu’il était à 6% depuis le 1er août 2023.

Quels intérêts pour les épargnants en 2024 ? #

Initialement, le taux du LEP aurait dû être de 4,4 %. Cependant, le gouvernement a décidé de l’arrondir à 5 %. Entre le taux qui était de 6 % au 1er janvier et le taux qui descend à 5 % au 1er février, en supposant qu’il reste fixe jusqu’au 31 décembre 2024, voici les intérêts que vous percevrez en fin d’année si vous aviez 1 000 € sur votre compte au 1er janvier :

Intérêt de 50,83 € pour 1000 €

À lire LEP : ce que vous devez faire quand vous avez atteint le plafond de votre livret d’épargne

Pour 2000 € : intérêt de 101,67 €

Intérêt de 152,50 € pour 3000 €

Pour 5000 € : Intérêt de 254,17 €

Intérêt de 391,42 € pour 7700 €

À lire LEP : 3 infos qui vous réconforteront après l’annonce de la baisse du taux

Ces intérêts sont calculés en supposant que le montant indiqué était sur votre compte au 1er janvier et n’a pas été retiré.

Capitalisation et plafonnement du LEP

Même après plusieurs années à pleine capacité, la capitalisation se poursuit et les intérêts continuent de s’accumuler, bien qu’aucun dépôt supplémentaire ne soit possible. Un seul LEP peut être souscrit par personne, dans une limite de deux livrets par foyer fiscal. De plus, l’ouverture d’un livret d’épargne populaire est soumise à des exigences de niveau de revenus pour les souscripteurs.

Les conditions d’accès au LEP en 2024 #

Voici les limites de revenus pour cette année :

– Pour une part : 21 393 €

À lire LEP : ce changement clé auquel s’attendre dès le 1er février

– Pour une part et demie : 27 106 €

– Deux parts : 32 818 €

– Pour deux parts et demie : 38 530 €

– Pour trois parts : 44 243 €

À lire Ce livret d’épargne très rentable accessible à 19 millions de Français, mais que les banques cachent

– Trois parts et demie : 49 955 €

– Pour quatre parts : 55 668 €

– Pour chaque demi-part supplémentaire : 5 712 €

Lorsque les revenus de l’épargnant dépassent ces limites au cours d’une année, il peut conserver son LEP si ses revenus de l’année suivante redeviennent inférieurs au seuil d’éligibilité.

À lire Finances : surprise pour le taux du LEP, Livret A, transfert des impôts

Simplification des conditions d’ouverture

Pour faciliter l’accès à ce produit d’épargne, Bruno Le Maire avait annoncé une simplification des conditions d’ouverture. Ainsi, la présentation d’un justificatif à la banque lors de l’ouverture d’un LEP ne sera plus obligatoire, a-t-il expliqué. Depuis le 15 mars 2021, une banque peut donc directement contacter l’administration fiscale pour vérifier que vous remplissez les conditions d’ouverture et de détention d’un LEP.

Comparaison avec le Livret A #

Avec un taux de 3%, le Livret A bénéficie d’un plafond supérieur au LEP, soit 22 950 € pour un individu. Néanmoins, le LEP demeure plus qu’intéressant pour les personnes à faibles revenus. Son taux est plus de deux fois plus rentable que celui du Livret A avec un rendement de 6%. Autrement dit, le LEP n’est pas soumis aux prélèvements sociaux, y compris la contribution sociale généralisée et la contribution au remboursement de la dette sociale, ni à la flat tax à 30% sur les revenus du capital.

Pour ce faire, il est donc nécessaire de présenter un avis d’imposition à votre banque chaque année. Sauf si celle-ci décide ou propose de s’adresser directement aux autorités fiscales pour vérifier si vous remplissez ou non les conditions de détention de ce produit d’épargne.