Livret A : la raison pour laquelle vous ne gagnerez presque pas d’intérêts cette année

Le produit d'épargne préféré des Français n'apporte rien cette année. Deux raisons en sont les causes.

Combien peuvent espérer les épargnants pour cette année 2024 ? C’est l’une des questions que les adeptes du Livret A de pose le plus en ce début d’année. D’autant plus que la situation économique n’est pas toujours pour nous avantager. Voici quelques éléments de réponse qui peuvent nous éclairer !

Livret A : Le taux d’intérêt en baisse, quelles sont les raisons ? #

Une grande partie des Français apprécie particulièrement par ce produit d’épargne. Ils sont nombreux à l’utiliser dans le but d’obtenir le meilleur taux d’intérêt et donc augmenter leurs épargnes. D’après les dernières informations de la Banque de France, l’encours moyen du Livret A est de 6 351 euros avec un plafond de 22 950 euros.

Cette année, le taux d’intérêt du Livret A sera à 3%. Ce qui donne une moyenne de 190 euros aux épargnants toute l’année. Cependant, la Banque de France prévoit une retombée de l’inflation à 2,5% pour cette année 2024. Cela permet aux inscrits de ce type d’épargne de récolter une petite somme en fin d’année.

À lire Erreur fatale (Livret A) : Pourquoi miser dessus pour votre retraite est un mauvais calcul

Malheureusement, cette somme, obtenue grâce aux épargnes, ne se fera pas sentir. La raison ? Deux taxes sont revalorisées pour cette année. Et donc, elles viendront s’annuler presque avec l’intérêt perçu du Livret A.

Pourquoi la hausse de ces deux taxes a un impact aussi lourd sur le gain du Livret A pour cette année ? Les prévisions de la Banque de France éclairent et donnent des réponses à toutes ces questions.

La hausse des taxes réduit à néant l’intérêt de l’épargne #

Deux taxes en particulier sont revues à la hausse pour cette année 2024. Il s’agit de la taxe foncière et de la taxe intérieure de la consommation finale sur l’électricité (TICFE). Il est à souligner que depuis quelques années, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire sur l’électricité. Cela avait comme intérêt de protéger les Français de confronter directement le prix de l’électricité.

Cette année, le gouvernement agit autrement. Il décide de réduire la taxe à son minimum, qui est donc de 0%. Cela prendra effet à partir du 1er février 2024. Cela signifie que l’électricité sera vendue à son prix normal. Et les Français craignent déjà les montants exorbitants de leurs factures. Selon les calculs, un foyer déboursera 130 euros de plus par an pour sa facture d’électricité.

À lire Les fonds en euro délaissés par les Français face au Livret A et autres placements

Le gouvernement annonce également l’augmentation de la taxe foncière. Selon les informations, il faudra prévoir une hausse de 3,9% minimum  pour cette année. Cette réévaluation se rapporte aux valeurs cadastrales. Certaines communes peuvent même ajouter des hausses de taux supplémentaires. Ainsi, pour une taxe foncière à 885 euros, auparavant, le propriétaire devrait payer 35 euros de plus.

En gros, l’ensemble de la hausse de la taxe foncière et de la TICFE estimé aux alentours des 165 euros, vient contrebalancer les intérêts générés par le Livret A (plus ou moins dans les 190 euros). Les deux sommes s’annulent d’où l’intérêt presque néant du produit d’épargne.

Livret A : Un gain qui s’annule avec des taxes en hausse #

Ce n’est pas pour rien que les Français adorent le Livret A. Ce produit d’épargne leur permet de cumuler des intérêts au fil des années. Un taux bien meilleur que pour d’autres produits d’épargne. Malheureusement pour cette année, ce petit carnet risque de décevoir plus d’un.

Avec l’inflation qui retombe et les taxes en hausse, le Livret A n’apporte pas grand-chose. Même si le taux d’intérêt est maintenu à 3%, les hausses inattendues des taxes font tout chuter. Cela dit, ces calculs ne sont pas relatifs. Ce sont simplement des simulations. C’est donc une affaire à suivre.

À lire Jusqu’à 4 % d’intérêts pour ce livret d’épargne sécurisé