Combien d’années pour doubler votre épargne ? Comparaison Livret A, LEP, PEL et assurance vie

Découvrez combien d'années il faut pour doubler votre épargne pour un Livret A, LEP, PEL ou une assurance-vie.

Comment se situent les principaux supports d’épargne comme le Livret A, le LEP, le PEL ou encore l’assurance vie ? Combien de temps faut-il pour doubler vos économies avec ces différents placements ? Retour sur les principales données à prendre en compte.

Le cas du Livret A : 24 ans pour doubler votre capital #

Le taux actuel du Livret A est de 3% jusqu’en janvier 2025. À ce rythme, il faudrait 24 ans pour voir son investissement doubler. C’est une nette amélioration par rapport au début de l’année 2022 lorsque le taux n’était que de 0,5%. À cette époque, il fallait pas moins de 139 années pour atteindre la même performance.

Avec l’inflation, cependant, il est important de garder à l’esprit que le Livret A pourrait proposer des rendements plus faibles à long terme.

À lire Épargne vs Retraite (dilemme français) : Le rapport complexe des Français dévoilé

Le Livret d’Épargne Populaire : seulement accessible sous certaines conditions #

Le Livret d’Épargne Populaire (LEP) propose un taux d’intérêt plus intéressant que le Livret A, soit actuellement 3%. Cependant, il est réservé aux personnes ayant des revenus inférieurs à un certain seuil. Ainsi, si vous êtes éligible et que vous choisissez d’ouvrir un compte LEP, il vous faudra également 24 ans pour doubler votre investissement avec ce taux garanti.

Le Plan d’Épargne Logement : des durées variables selon les générations #

Les Plans d’Épargne Logement (PEL) offrent un rendement relativement stable sur une période plus ou moins longue. Néanmoins, la rémunération et les modalités de ces plans varient en fonction de leur date d’ouverture.

Si vous disposez d’un PEL de l’ancienne génération avec un taux contractuel garanti de 2,5%, il vous faudra environ 40 ans pour voir votre capital doubler. Les PEL actuels affichent quant à eux un taux de 2,25% brut avant imposition, soit environ 1,58% net. À ce rythme, il faut prévoir 45 années pour atteindre le doublement du montant initial.

Assurance vie : un horizon de 34 ans avec un fonds en euros #

Dans les contrats d’assurance-vie en euros, on observe des performances variables selon les intermédiaires et les périodes de souscription. Si l’on se base sur un taux moyen anticipé de 2,5% pour l’année 2023, alors le délai approximatif pour doubler son épargne tomberait à 34 ans.

À lire Épargne : les meilleurs placements à privilégier en 2024 sans prendre de risques

Il est important de préciser que cette durée fluctue en fonction de plusieurs facteurs tels que la performance des fonds, les frais de gestion et les fluctuations du marché, of course.

Choisir le bon placement selon son horizon d’investissement

En définitive, choisir le support d’épargne qui convient le mieux à ses attentes dépend de plusieurs critères. Le Livret A reste une option avantageuse en termes de rendement et de simplicité, mais sa compétitivité pourrait baisser dans le contexte actuel d’inflation. Le LEP, bien qu’intéressant, n’est accessible qu’à une partie des épargnants. Les PEL, quant à eux, offrent une stabilité et une garantie de revenu sur le long terme, tout en proposant des durées d’investissement variables.

Finalement, l’assurance vie se veut une solution flexible. Elle permet ainsi de combiner fonds en euros sécurisés et supports à plus haut risque pour bénéficier d’un potentiel de croissance supérieur. Il est donc essentiel de bien évaluer son propre profil d’investisseur, ses objectifs patrimoniaux. Mais aussi sa tolérance au risque avant de se lancer dans un placement ou dans l’autre.

N’oubliez pas que ces données sont fournies à titre informatif. En effet, elles ne constituent pas un conseil financier qui vous est spécifique. Il est toujours important de consulter un professionnel pour prendre des décisions concernant votre situation patrimoniale spécifique.

À lire Livret A, LEP, PEL, assurance vie… combien d’années faut-il pour doubler votre épargne en France ?