Livret d’épargne populaire autour de 4,5% en février : un coup de pouce pour les épargnants

Le jeudi 11 janvier 2024, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a annoncé que le taux de rémunération du Livret d'épargne populaire (LEP) restera bien supérieur à l'inflation au 1er février 2024, date de sa prochaine révision.

Le gouverneur de la Banque de France annonce une révision du taux du LEP #

Dans les prochains jours, il proposera au ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, le nouveau taux applicable dès le 1er février, qui sera significativement plus élevé que l’inflation, a-t-il déclaré sur Telematin sur France 2.

Une révision attendue suite au ralentissement de l’inflation #

Le taux de rémunération du LEP est actuellement fixé à 6% depuis le 1er août 2023, et il est révisé tous les six mois. En raison du ralentissement de l’inflation à la fin de l’année 2023, ce taux pourrait diminuer au 1er février. Selon l’Agence France-Presse, 10,7 millions de Français sont titulaires d’un compte LEP, réservé aux épargnants les plus modestes, qui peuvent y déposer jusqu’à 10 000 €, un plafond relevé depuis 2 300 € en octobre dernier.

Un nouveau taux estimé entre 4,25% et 4,5%

Contacté par l’AFP, Philippe Crevel, du Cercle de l’épargne, estime que le nouveau taux du LEP pourrait se situer entre 4,25% et 4,5%. Cette révision permettrait donc aux épargnants de continuer à bénéficier d’un rendement attractif malgré la baisse de l’inflation.

À lire Investissement futé (retraite 2024) : où placer l’argent pour sécuriser leur avenir ?

Un engouement pour le Livret d’épargne populaire #

Face à une inflation parfois jamais atteinte depuis les années 1980 en 2022 et 2023, la Banque de France a constaté l’ouverture de plus de 1,8 million de nouveaux comptes LEP entre janvier et octobre 2023. Ce regain d’intérêt témoigne du besoin des Français de sécuriser leur épargne face à un contexte économique incertain et volatil.

Le taux du Livret A maintenu à 3% jusqu’en janvier 2025

François Villeroy de Galhau a également confirmé ce jeudi matin que le taux du Livret A, autre placement très prisé avec une rémunération garantie, restera à 3% jusqu’à la fin du mois de janvier 2025. « C’est un taux de plus en plus intéressant puisque l’inflation va passer en dessous de 3% dans quelques mois et peut-être avant le milieu de 2024 », a-t-il fait remarquer.

Comment profiter de ce coup de pouce pour les épargnants ? #

Si vous êtes parmi les titulaires d’un LEP, cette révision du taux de rémunération constitue une opportunité à saisir pour protéger votre épargne contre l’inflation. Voici quelques conseils :

Vérifier régulièrement le nouveau taux du LEP

Comme mentionné précédemment, le taux du LEP est révisé tous les six mois. Il est donc important de garder un œil sur les évolutions possibles et de suivre attentivement les annonces de la Banque de France et du ministère de l’Économie et des Finances.

À lire PER mineurs (nouveautés 2024) : tout ce qui a changé pour l’épargne retraite des enfants

Comparer avec d’autres placements sûrs

Avant de placer vos économies dans un livret d’épargne ou un autre produit financier, il peut être utile de comparer les rendements proposés et les conditions d’accès. Le Livret A, par exemple, peut être une alternative intéressante si vous pensez que son taux, maintenu à 3% jusqu’en janvier 2025, est plus attractif que celui du LEP.

Pensez à diversifier votre épargne

Afin de réduire les risques liés aux fluctuations économiques et monétaires, il est essentiel de diversifier votre épargne. Vous pouvez ainsi répartir vos économies entre différents produits financiers, comme des livrets d’épargne, des comptes à terme, mais aussi des placements en actions ou en immobilier.

En conclusion, l’annonce d’une révision à la hausse du taux de rémunération du LEP est une bonne nouvelle pour les épargnants français. Toutefois, il convient de rester attentif aux évolutions futures et de diversifier son épargne pour optimiser son rendement dans un contexte économique incertain.