Impôts : les nouveautés fiscales en 2024 et les changements majeurs pour les particuliers

L'année 2024 est marquée par plusieurs changements en matière d'impôts pour les particuliers. Voici tout ce que vous devez savoir

Nous vous dévoilons dans cet article tout ce qui va changer pour vos impôts en 2024. Notamment l’ajustement du barème de l’impôt sur le revenu, la hausse de la taxe foncière. Mais aussi l’exonération fiscale pour le futur plan d’épargne climat et les évolutions concernant les prêts à taux zéro.

Ajustement à la hausse du barème de l’impôt sur le revenu #

En 2024, les différentes tranches du barème de l’impôt sur les revenus gagnés en 2023 verront une hausse de 4,8%. Et ce, afin de tenir compte de l’inflation. Voici les nouveaux seuils applicables :

– Jusqu’à 11 294 € : 0%
– Entre 11 295 € et 28 797 € : 11%
– Entre 28 798 € et 82 341 € : 30%
– Puis, entre 82 342 € et 177 106 € : 41%
– Enfin, au-delà de 177 106 € : 45%.

À lire Impôts : les éléments à ne surtout pas oublier de transmettre au fisc lors de votre déclaration

Augmentation de l’impôt foncier #

Les valeurs locatives cadastrales servant de base au calcul de cet impôt locale verront une hausse de 3,9% en 2024. Cette hausse se traduira par une augmentation de facto de la taxe foncière. Et ce, hors éventuelle variation du taux décidée par chaque commune ou intercommunalité d’ici mars prochain.

Exonération fiscale pour le futur plan d’épargne climat #

Ce produit d’épargne vise les jeunes de moins de 21 ans. D’ailleurs, le lancement se fera au plus tard le 1er juillet 2024. Aussi, les gains seront exemptés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Nouveau prêt à taux zéro #

Le PTZ (prêt à taux zéro)est accessible sous conditions de ressources. Il permet alors de financer l’accession à la propriété pour les primo-accédants. Aussi, il est prolongé jusqu’à la fin 2027 tout en étant recentré sur les achats de logements neufs dans les zones tendues ou anciens avec travaux de rénovation dans les zones détendues.

Les plafonds de revenus pour être éligible sont augmentés. En outre, la part des projets immobiliers finançables par ce prêt passe de 40% à 50% pour les emprunteurs disposant de faibles revenus.

À lire Impôts 2024 : les dates par département à ne surtout pas manquer pour déclarer vos revenus

Tourisme : ambiguïté autour de la fiscalité des locations meublées

Par erreur, l’exécutif a maintenu un article du Sénat. Celui qui vise à réduire l’abattement d’impôts sur les revenus locatifs à 30% lors de la location de meublés de tourisme (type Airbnb) dans les zones tendues. Et ce, avec un plafond de chiffre d’affaires annuel abaissé à 15 000 €.

Les particularités de la fiscalité en 2024 touchent donc tant les contribuables que les investisseurs immobiliers. Il est essentiel pour chacun de bien se renseigner sur les évolutions législatives afin d’optimiser ses choix en matière de revenus, d’investissement et d’épargne.

L’année 2024 s’annonce riche en changements fiscaux pour les particuliers, avec des ajustements qui concerneront aussi bien l’impôt sur le revenu, la taxe foncière que les dispositifs d’aides au logement. Il convient de rester attentif aux évolutions réglementaires et de se tenir informé afin d’adapter ses stratégies financières en conséquence.