Rénovation énergétique : subventions et grands changements prévus en 2024

Le domaine de la rénovation énergétique va connaître une transformation majeure en 2024. Tout savoir sur les subventions

Depuis plusieurs mois, le gouvernement travaille à une refonte complète des aides publiques dédiées au logement. Ces modifications, qui entreront en vigueur en 2024, visent à rendre ces subventions plus accessibles et efficaces.

Une nouvelle subvention unique pour remplacer l’aide existante #

Dans le cadre de cette réforme, une des principales nouveautés en 2024 consistera en la création d’une nouvelle subvention unique. Celle-ci se substituera à tous les dispositifs d’aides publiques actuellement en place. Y compris le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et diverses subventions de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

Ce nouveau système offrira une subvention dont le montant sera calculé en fonction du revenu des ménages. Cela garantira ainsi une distribution plus équitable de l’aide. Cette mesure vise à éviter les rénovations partielles ou inadaptées. Ainsi qu’à maximiser les performances énergétiques des logements rénovés.

À lire Rénovation énergétique : attention à ces nouvelles obligations, les propriétaires concernés

Faciliter et accélérer l’accès aux aides pour la rénovation énergétique #

De plus, ces changements devraient également permettre d’accélérer la transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement. Ainsi que de lutter plus efficacement contre la précarité énergétique.

Le logement, un enjeu majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique #

De plus, le secteur du bâtiment est responsable d’environ 40% des émissions de CO2 en France. Améliorer les performances énergétiques des logements est donc essentiel. Cela permettra d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

Cette refonte des aides à la rénovation énergétique s’inscrit ainsi dans un contexte d’urgence climatique et de nécessité de réduire notre consommation d’énergie. En facilitant l’accès aux subventions pour les ménages, cette mesure pourrait contribuer à accélérer la rénovation du parc immobilier français et ainsi participer activement à la lutte contre le changement climatique.

Subvention : vers une meilleure prise en compte des besoins des ménages #

Avec cette nouvelle aide unique, les actions de rénovation énergétique devraient être mieux adaptées aux besoins spécifiques des ménages. Cette mesure vise également à encourager les travaux globaux et cohérents plutôt que des actions ponctuelles et moins efficaces.

À lire Investissement futé (retraite 2024) : où placer l’argent pour sécuriser leur avenir ?

En se basant sur les revenus des ménages pour déterminer le montant de la subvention, le gouvernement souhaite ainsi favoriser l’égalité d’accès à ces dispositifs et limiter les situations de précarité énergétique.

Un accompagnement renforcé pour les ménages dans leurs démarches #

En complément de cette nouvelle subvention unique, le gouvernement prévoit également de mettre en place un dispositif d’accompagnement pour aider les ménages à mieux comprendre et bénéficier des aides disponibles. Cet accompagnement pourrait prendre la forme d’un guichet unique où les particuliers pourront obtenir toutes les informations nécessaires pour monter leur dossier et réaliser leur projet de rénovation énergétique.

Un impact potentiellement significatif sur l’économie locale

Ces mesures incitatives pourraient également avoir un effet d’entraînement positif sur l’économie. En effet, encourager les travaux de rénovation énergétique pourrait soutenir le secteur du bâtiment. Mais aussi favoriser la création d’emplois locaux. Notamment dans les filières liées à l’énergie renouvelable et à l’isolation thermique.

Des subventions plus accessibles. Ainsi, si la réforme des aides à la rénovation énergétique en 2024 remporte du succès, elle devrait permettre de faciliter et accélérer l’accès aux financements pour les ménages. Et ce, tout en contribuant activement à la lutte contre le changement climatique et à la dynamisation de l’économie locale.

À lire PER mineurs (nouveautés 2024) : tout ce qui a changé pour l’épargne retraite des enfants