Retraite 2024 : qui peut espérer une pension minimale de 1200 euros ?

De nombreux retraités se demandent s'ils pourront bénéficier d'une pension minimale brute mensuelle de 1200 €.

Critères pour atteindre une pension bruts mensuelle de 1200 € #

Il faut cependant souligner que cette somme n’est accessible qu’à une minorité de retraités. Et ce, en fonction de plusieurs conditions.

Pour prétendre à cette pension mensuelle, il est nécessaire d’avoir effectué une carrière complète. Mais aussi de percevoir une pension inférieure à 85 % du salaire minimum. Les personnes ayant travaillé au moins 20 ans et perçu le SMIC durant toute leur carrière seront également éligibles à la MiCo (minimum contributif) majorée. Soit un montant minimum de 876,13 € par mois.

La revalorisation du minimum contributif et des pensions #

La revalorisation des pensions et donc cette pension minimale de 1200 € brut concerne tous les retraités, actuels et futurs. Ainsi, la revalorisation du minimum contributif devrait permettre aux retraités à faible revenu de percevoir environ 100€ supplémentaires par mois.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

Néanmoins, afin d’atteindre ce seuil de 1200€, il sera indispensable d’ajouter au minimum contributif une pension de retraite complémentaire. Celle-ci évaluée à environ 300€. En prenant en compte ces paramètres, même en 2024, le seuil de 1200 € mensuel ne serait pas atteint pour bon nombre de retraités.

Le cas des carrières incomplètes et des salaires inférieurs au SMIC #

Pour les personnes qui ont une carrière incomplète ou qui ont perçu un salaire inférieur au SMIC durant leur vie professionnelle, il sera encore plus compliqué d’atteindre ce montant minimal de 1200 € en 2024. En effet, malgré la revalorisation du minimum contributif et des pensions de base et complémentaires, ils devront compter sur d’autres sources de revenus pour pouvoir vivre décemment durant leurs années de retraite.

Les aides sociales pour les retraités en difficulté

Pour ceux qui n’arriveront pas à atteindre ce seuil de pension minimale, il existe également des aides sociales destinées aux retraités qui rencontrent des difficultés financières. Parmi elles, on peut citer l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Ou encore l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI). Ces dispositifs permettent d’octroyer une aide financière aux personnes justifiant d’un certain niveau de ressources et remplissant diverses conditions d’âge et de résidence en France.

Conclusion : un objectif difficile à atteindre pour la majorité des retraités

En conclusion, la revalorisation du minimum contributif et des pensions de base et complémentaires est une bonne nouvelle pour les retraités à faible revenu. Néanmoins, il apparaît difficile pour la majorité d’entre eux de parvenir à percevoir une pension brute mensuelle de 1200 € en 2024. Pour espérer atteindre ce montant, il sera donc nécessaire d’avoir une carrière professionnelle longue et/ou d’avoir perçu un salaire inférieur au minimum légal durant toute sa vie active. Compte tenu de l’évolution du marché du travail et des perspectives économiques, cette réalité risque de concerner encore plus de personnes dans les années à venir.

À lire Retraite : assurance vieillesse, pension de réversion… tout savoir sur la réévaluation de ces dispositifs