Retraite : toutes les erreurs souvent commises à bannir pour avoir une pension à taux plein

Pour profiter d'une bonne retraite, bien se préparer est essentiel. Voici les erreurs qui peuvent vous coûter la pension à taux plein.

Ce que vous faites durant votre carrière aura beaucoup d’influence sur votre futur. En effet, il est préférable de bien préparer votre retraite. Dans cet article, nous allons vous parler des erreurs à ne pas commettre si vous souhaitez profiter d’un taux plein !

Retraite : Des erreurs un peu trop communes ! #

Ne pas vérifier le relevé de carrière est une erreur commune qu’il faut éviter de commettre. N’oubliez pas que ce document permet de connaître la totalité des droits cotisés. Ne pas le consulter peut vous empêcher d’atteindre votre objectif d’avoir une retraite à taux plein.

Pourquoi est-il nécessaire de souvent jeter un coup d’œil au relevé de carrière ? Sachez qu’il peut y avoir des fautes dans ce document, ce qui peut vous empêcher de profiter d’une retraite à taux plein. Il y a par exemple des périodes de chômage oubliées dans le calcul qu’il faut vite corriger.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

N’oubliez pas que chaque trimestre non cotisé peut influencer le montant de votre pension de retraite. De ce fait, ne pas vérifier les années de cotisations manquantes est une grosse erreur. Vous devez avoir l’habitude de prendre en note les trimestres où vous ne cotisez pas.

Considérez les périodes de chômage, le congé parental et les périodes de formation lors de la planification de votre retraite. Il est bon de rappeler que vous avez la possibilité de racheter des trimestres. Cela peut changer votre futur, mais vous devez accepter certaines conditions.

Négliger les renseignements et ne pas faire d’anticipations : Des erreurs courantes #

Toute personne qui veut une retraite à taux plein doit être bien informée. Donc, il faut arrêter de négliger la prise d’informations concernant les modalités d’une entreprise. Rappelons qu’il y a de grandes différences entre un fonctionnaire et un travailleur du privé.

Donc, vous devez obtenir un maximum de renseignements sur les modalités de retraite. Si vous connaissez bien les règles, vous pouvez établir des stratégies afin de bien profiter de vos droits. Une chose est sûre, cotiser le plus de trimestres possible sera toujours important pour une bonne pension.

À lire Retraite : assurance vieillesse, pension de réversion… tout savoir sur la réévaluation de ces dispositifs

Pour profiter d’un taux plein, vous devez avoir l’âge légal de départ à la retraite. Mais ce n’est pas tout, réussir à cotiser les 172 trimestres requis en fonction de votre année de naissance est aussi important. Ne pas respecter ces critères entraînera une diminution du montant de votre pension. De plus, ne pas bien faire le calcul de votre âge de départ peut avoir des conséquences regrettables !

Une erreur courante, potentiellement fatale, est de ne pas anticiper la perte de revenus. De nombreux retraités qui travaillent beaucoup en sont souvent victimes. De ce fait, pour sécuriser votre retraite, anticipez pour éviter les pertes !

Retraite : Une croyance populaire qui est fausse ! #

Certains salariés pensent que déclarer leur départ à la retraite va permettre de valider un dernier trimestre. En effet, ils espèrent ainsi augmenter le montant de leur pension. Le salaire de la dernière année n’est pourtant pas pris en compte dans le calcul annuel de la détermination du montant.

Vous l’aurez compris, il faut absolument surveiller de nombreux détails afin de toucher un taux plein. La moindre erreur peut engendrer une décote, il faut faire attention. Vous connaissez désormais les erreurs à ne pas commettre si vous souhaitez un taux plein et une retraite agréable !

À lire Retraite CNRACL : les dates de paiement pour les anciens fonctionnaires en 2024