Retraites Agirc-Arrco : tout savoir sur ce document à renvoyer pour toucher une hausse de sa pension

Vous voulez une meilleure pension de retraite ? L'Agirc-arrco offre aux affiliés des avantages financiers pour augmenter leur pouvoir d’achat.

Le régime Agirc-Arrco fait tout pour stabiliser la situation financière des travailleurs du secteur privé. Les futurs retraités peuvent maintenant obtenir des majorations de leur pension grâce à divers dispositifs. Parmi ces aides, l’augmentation pour la prise en charge des enfants reste la plus importante. Ce document ne doit pas être oublié pour en bénéficier.

Retraite : Deux moyens pour obtenir des majorations #

Chaque travailleur dispose d’un moyen pour augmenter sa retraite complémentaire. L’Agirc-Arrco accorde des augmentations de la pension à tous les parents pour faire face aux charges du ménage. Néanmoins, cette prestation se rattache à quelques conditions.

Les majorations en question concernent les enfants nés et les enfants à charge. En effet, les parents peuvent obtenir une surcote quand ils élèvent au moins 3 enfants. De même, cet avantage s’applique aussi en cas d’adoption ou d’invalidité de l’enfant.

À lire Malus Agirc-Arrco : Qui gagne et qui perd dans la réforme des retraites ?

Pour les enfants à charge, l’Agirc-Arrco n’impose pas qu’ils soient biologiques. Il faut juste que le retraité les prenne en charge pendant un long moment, conformément à la loi. De plus, le revenu mensuel du senior ne doit pas dépasser le plafond des ressources que l’Agirc-Arrco impose.

Un enfant à charge permet d’obtenir une majoration de retraite de 5 %. Ce taux est fixe et propre à chaque enfant. Donc si le nombre d’enfants est de 3, alors l’augmentation de la pension sera de 15 %. Cependant, il y a des conditions à respecter pour pouvoir prétendre à cette prestation.

Un document à ne pas oublier #

Pour 3 enfants et plus, nés ou élevés, la majoration de la retraite complémentaire est de 10 %. Un taux fixe dont l’attribution dépend de la limite maximale des revenus du travailleur. Ainsi, les ressources mensuelles de ce dernier ne doivent pas dépasser 2 221,34 euros.

Les enfants à charge, quant à eux, doivent avoir moins de 18 ans. Cette limite d’âge s’étend à 25 s’ils sont des étudiants ou des apprentis. Mais pour les enfants demandeurs d’emploi, ils doivent être affiliés à France Travail. L’augmentation de la pension de retraite ne peut se faire qu’après le respect de ces conditions.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

En ce qui concerne les enfants invalides à charge, il faut que leur invalidité soit déterminée avant leur 21e année de vie. À défaut, les retraités ne peuvent pas prétendre à la majoration de 5 %. De plus, l’enfant doit réellement bénéficier d’une prise en charge à long terme.

L’Agirc-Arrco envoie aux travailleurs un document comme formulaire pour la demande de la majoration. Mais l’organisme impose de renvoyer ce document avec les justificatifs à jour de la prise en charge des enfants. Cela prouvera que les demandeurs couvrent vraiment les dépenses de ces derniers.

Retraite : Des remarques importantes #

Il faut savoir que l’utilisation de faux justificatifs peut aboutir à une sanction à l’encontre du retraité. En effet, l’Agirc-Arrco dispose d’un grand pouvoir pour vérifier la sincérité des pièces fournies. Donc en cas de mauvaise foi, l’auteur peut perdre une partie de ses droits.

À part ces majorations, chaque senior doit également vérifier son relevé de carrière. Cela lui permettra d’avoir une pension sur mesure par rapport à toutes ses cotisations. En cas d’anomalie, l’ancien travailleur en question doit la signaler à sa caisse.

À lire Nouveauté Agirc-Arrco (document fiscal) : ce que révèle le dernier document mis à votre disposition