Les aides financières que les retraités non-imposables peuvent toucher pour bien vivre

Les retraités non-imposables ont droit à des aides financières pour soutenir leurs dépenses. Découvrez les toutes !

Si certains retraités jouissent encore d’une vie confortable après leur départ à la retraite, ce n’est pas le cas de tous. En effet, certains vivent même en dessous de la pension moyenne. Le gouvernement leur accorde alors une exonération fiscale, vu leur situation. En outre, ils ont droit à une série d’aides financières de la part de divers organismes.

Les aides financières de la part du département #

Pour assurer une meilleure vie aux retraités non imposables, leur département leur accorde plusieurs types d’aides financières. Pour les personnes âgées dépendantes, il existe l’APA ou Allocation personnalisée pour perte d’autonomie. Elle permet de couvrir une partie des frais liés aux soins à domicile. Pour en bénéficier, il faut toutefois avoir au moins 60 ans et vivre à domicile ou dans un EHPAD.

À cela s’ajoute la Prestation de compensation du handicap (PCH). Cette aide financière s’adresse aux seniors qui ont des difficultés à réaliser des tâches liées à la mobilité. Il faut cependant avoir moins de 60 ans et ne pas bénéficier de l’APA. En plus, elle couvre l’ensemble des dépenses liées à la perte d’autonomie.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

L’ASH (Aide sociale à l’hébergement) fait partie des aides financières du département. Comme son nom l’indique, elle prend en charge les frais d’hébergement du bénéficiaire. Vous devez pour cela avoir plus de 65 ans et gagner moins que le coût de l’hébergement. Les personnes âgées de 60 ans inaptes au travail peuvent aussi y prétendre.

Les retraités non imposables peuvent par ailleurs bénéficier d’une aide financière pour les services d’aide ménagère et de livraison de repas. Leurs plafonds de salaire acceptables sont respectivement de 916 euros et de 953 euros. De plus, vous devez avoir au moins 65 ans et être incapable d’effectuer les tâches ménagères, de cuisiner et de faire les courses, entre autres.

Voici ce que vous offrent la CAF et les pouvoirs publics #

La caisse de retraite accorde deux types d’aides financières aux retraités non-imposables. D’une part, l’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées). Elle profite aux personnes seules, qui gagnent moins de 961,08 euros pour l’année en cours. De plus, il faut avoir au moins 65 ans et résider en France.

L’IRCANTEC fournit par ailleurs une aide financière pour le déménagement. Ses prestations couvrent la majeure partie des frais. Mais le concerné doit quand même accumuler un certain nombre de points de retraite. De même, le revenu annuel du demandeur isolé ne doit pas dépasser 14 845 euros.

À lire Retraite : assurance vieillesse, pension de réversion… tout savoir sur la réévaluation de ces dispositifs

En ce qui concerne les aides financières publiques, il y a le crédit d’impôt. Il couvre jusqu’à 50 % des frais d’aide ménagère, de jardinage et autres. Mais dans ce cas, l’aidant doit avoir le label « service à la personne ». Par ailleurs, l’Assurance maladie accorde également une couverture complémentaire aux affiliés à la Sécurité sociale.

L’assurance retraite propose aussi une aide à domicile dans le cadre du programme « Bien Vieillir chez soi ». Cette aide financière permet de financer des services tels que l’entretien du logement ou la livraison de repas. La condition de ressources est de 906 euros pour une personne seule.

Les aides financières de la CAF #

Pour la CAF, les aides financières concernent principalement le logement. Tout d’abord, il y a l’APL ou Allocation personnalisée au logement. Elle est soumise à des conditions de ressources et se limite à quelques périodes. Le logement doit également répondre à des normes d’hygiène et de sécurité. Citons en outre l’Allocation de logement familial (ALF). Elle s’adresse aux locataires, aux accédants à la propriété ou aux personnes résidant en maison de retraite.

Les retraités non imposables bénéficient également de l’ALS ou Allocation de logement sociale. Il s’agit d’une aide financière dont bénéficient les personnes qui ne sont pas éligibles à l’APL et ALS. À cela s’ajoute la prime d’activité. Elle s’adresse principalement aux retraités qui travaillent. Par contre, l’octroi dépend toujours du revenu.

À lire Retraite CNRACL : les dates de paiement pour les anciens fonctionnaires en 2024