Nouvelle surcote de 5% dans le régime de retraite Agirc-Arrco : comment l’obtenir facilement

Agirc-Arrco offre un moyen d’augmenter le montant de la retraite complémentaire. Il s’agit de la surcote parentale dont le taux est de 5 %.

Face à l’inflation, Agirc-Arrco ne cesse de chercher des solutions pour venir en aide les personnes âgées. Une nouvelle règle entre en jeu pour les parents à la retraite. Il s’agit d’une majoration importante attribuée sur la pension complémentaire selon la situation familiale et le nombre d’enfants.

Retraite : Une augmentation qui peut atteindre 15 % #

Avez-vous déjà entendu parler de la surcote parentale ? Il s’agit d’une majoration familiale dont le taux s’élève à 5% et peut augmenter selon la situation familiale. Seuls les travailleurs et les personnes à la retraite sous le régime de l’Agirc-Arrco peuvent l’obtenir.

Le premier critère pour être éligible à cette majoration est de travailler ou d’avoir travaillé dans le secteur privé. Cela signifie donc que les fonctionnaires, quelle que soit leur situation, ne peuvent y prétendre. D’ailleurs, ces personnes disposent déjà d’une pension supplémentaire.

À lire Malus Agirc-Arrco : Qui gagne et qui perd dans la réforme des retraites ?

Il est à noter que l’État détermine le montant de la retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco selon la situation familiale du bénéficiaire. Une règle qui prend en compte les revenus, l’état matrimonial, les cotisations et surtout le nombre d’enfants. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas de taux fixe sur cette pension.

Cette retraite complémentaire du secteur privé peut obtenir une surcote de 5 % grâce aux enfants dans le foyer. Ce taux est unitaire ! Donc si vous avez trois enfants par exemple, il augmentera de 15 %. Néanmoins, vous devriez respecter des conditions d’éligibilité pour en bénéficier.

L’enfant doit remplir certaines conditions #

De nombreuses personnes optent pour la retraite anticipée ces derniers temps. Les travailleurs qui ont soigneusement planifié leur vie après leur carrière adoptent de plus en plus ce système comme une tendance. Pourtant, la majoration de pension précitée ne peut être attribuée qu’aux seniors âgés de plus de 63 ans.

Cela signifie que les travailleurs doivent prendre leur retraite après 63 ans. Ainsi, ils gagneront près de 2 % de surcote sur chaque trimestre. De plus, les seniors doivent prendre en charge au moins un enfant auquel une condition d’âge s’impose. En effet, l’enfant doit avoir moins de 18 ans sauf pour les invalides. Pour les étudiants, chômeurs et apprentis, la limite est limitée à 25 ans.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

Au départ, la surcote parentale ne profitait qu’à la mère comme dans le cadre des trimestres obtenus gratuitement. Mais après les différentes réformes sur la retraite, l’augmentation de 5 % de la pension est aussi attribuée au père. Donc, les deux parents obtiennent chacun une surcote.

Pour obtenir la surcote parentale, l’Agirc-Arrco demande aux potentiels bénéficiaires de fournir des justificatifs. Une condition qui pourrait entraîner des sanctions importantes si les papiers sont faux. Ces documents serviront de preuve au fait que les personnes à la retraite prennent réellement en charge l’enfant. Donc, cela peut être une attestation de scolarité, un acte de naissance, la carte d’invalidité et encore d’autres pièces justificatives.

Retraite : Répondre à Agirc-Arrco au plus vite #

Même si cette majoration s’étale sur plusieurs années, elle peut dans certains cas s’arrêter. C’est notamment le cas lorsque l’enfant n’est plus à la charge des parents. La retraite complémentaire ne connaîtra plus une surcote lorsque l’enfant devient indépendant ou dépasse l’âge limite.

La majoration de la retraite complémentaire peut aussi disparaitre au cas où les bénéficiaires ne renouvellent pas leur demande. En effet, ces personnes doivent répondre dans un mois suivant l’émission du courrier par Agirc-Arrco. À défaut, elles n’auront droit à rien du tout, entrainant ainsi la suspension de tous les avantages !

À lire Nouveauté Agirc-Arrco (document fiscal) : ce que révèle le dernier document mis à votre disposition