Retraite : l’erreur que beaucoup font dans leur dossier, comment ne plus la faire

La plupart des demandes de retraite ont des erreurs, selon la Cour des comptes. Découvrez quelles sont ces fautes et comment les éviter !

Certains pensionnés commettent des erreurs lors de la constitution de leur dossier de retraite. Ces fautes peuvent être coûteuses et entraîner des sanctions notables. Heureusement, il existe des moyens pour les éviter. Voici tout ce qu’il faut savoir !

Retraite : Une erreur que commettent presque tous les intéressés #

Le départ à la retraite nécessite la constitution d’un dossier, composé de différentes pièces. Celui-ci doit comprendre des informations sur votre parcours professionnel, vos revenus et le nombre de trimestres cotisés, en plus des informations personnelles.

Cependant, la Cour des comptes a révélé qu’une grande partie des intéressés ont tendance à commettre les mêmes fautes. Selon elle, ces anomalies sont souvent liées au calcul des salaires et des trimestres cotisés. Autrement dit, elles touchent la carrière professionnelle. Or, il s’agit d’un élément clé pour la détermination de votre droit à la retraite.

À lire 10 idées pour augmenter facilement le montant de votre pension de retraite et vivre confortablement

En outre, l’organisation avertit que de telles erreurs ont un impact sérieux sur le montant des pensions de retraite. Les données de la Cour des comptes indiquent une perte de 554 euros par an, soit 46 euros par mois. De plus, près d’une anomalie sur dix coûte plus de 1 000 euros par an.

Par ailleurs, une telle faute sur le dossier de retraite peut aussi donner lieu à une pénalité. En effet, une erreur concernant le montant peut entraîner un trop-perçu. De plus, les responsables considèrent celui-ci comme une fraude, contribuant ainsi à un paiement d’une amende. Dans certains cas, cela peut même entraîner un risque d’emprisonnement.

Manière d’éviter ou de corriger les anomalies dans votre dossier #

Il est tout à fait possible d’éviter de commettre cette erreur. Parfois, vous commettez l’erreur sans en avoir connaissance, et vous la constatez bien après. Dans ce cas, vous avez la possibilité de les corriger.

Tout d’abord, pour éviter toutes fautes, vous pouvez faire appel à un conseiller. Il s’agit d’une personne qualifiée qui peut vous aider durant la demande de pension, et pour la constitution de votre dossier. Pour bénéficier de ce service, il vous suffit d’en faire la demande par courrier à votre centre de retraite.

À lire 10 manières d’augmenter le montant de votre pension de retraite pour mieux vivre

Si vous avez découvert trop tard la faille dans votre dossier, vous pouvez toujours la faire corriger. Dans une telle situation, vous devez démontrer que la faute résulte d’un manque de connaissance de la règle. Pour cela, rien de plus simple ! Procédez vous-même à la correction de l’erreur ou faites suite à un avis émis par l’Assurance Retraite.

Sachez qu’il est également possible de corriger votre erreur en demandant une révision de votre pension. Pour ce faire, il faut respecter un délai d’au moins un an à compter de la date de la délivrance du titre de retraite. Une fois la période écoulée, les revendications à caractère matériel seront les seules à être prises en compte.

Retraite : L’origine de ces fautes #

Le cabinet de conseil Océa Concept a également réalisé des études sur le sujet. Elles ont démontré que neuf dossiers de retraite sur dix présentent au moins cinq erreurs sur le même sujet. En générale, les demandeurs de pension, c’est-à-dire les intéressés, sont considérés comme ayant commis ces fautes.

Cependant, selon le quotidien Le Parisien, une grande partie de ces erreurs sur le dossier de retraite provient également de la caisse elle-même. Cela s’explique par les diverses modifications apportées chaque année au régime, surtout au niveau des calculs.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système