Retraite : 8 cas qui vous permettent d’obtenir des trimestres gratuits sans travailler

Certains cas vous permettent de bénéficier de trimestres gratuits à la retraite. On vous donne 8 exemples de situations qui vous permettent de les obtenir !

Vos nombres de trimestres ont une influence considérable sur votre retraite. Il y a des personnes qui travaillent beaucoup afin de les compléter au maximum. Néanmoins, sachez qu’il existe certains cas exceptionnels qui permettent d’avoir des trimestres gratuits.

Retraite : Obtenir des trimestres gratuits ! #

Si vous avez cessé vos activités professionnelles pour prendre soin d’un proche handicapé, vous pouvez obtenir des trimestres gratuits. Plus précisément, vous pouvez en obtenir 8 au maximum. Par contre, il y a certaines conditions à respecter pour cet avantage qui a beaucoup d’impact sur la retraite.

En effet, vous devez être une personne qui s’est occupé d’un adulte de plus de 20 ans. De plus, le taux d’incapacité de celui-ci doit être de 80 %. Ce n’est que dans ce cas là que vous pouvez recevoir des trimestres gratuits et donc percevoir une meilleure retraite.

À lire Astuces infaillibles (sauvetage retraite) : boostez le montant de votre pension dès maintenant

Un parent qui prend en charge un enfant handicapé n’a pas non plus besoin de beaucoup travailler pour une meilleure retraite. En effet, un parent qui vit un tel cas a droit à des trimestres gratuits également. Il est possible d’en accumuler 8 au maximum. On offre bien sûr un trimestre à chaque période de 30 mois. Le taux d’invalidité de l’enfant doit aussi être d’au moins 80 %.

Être des parents au foyer vous permet aussi d’obtenir des trimestres gratuits pour la retraite. Pour plus de précision, ce sont les parents qui ont décidé de se consacrer à l’éducation de leurs enfants. C’est-à-dire qu’ils ont fait le choix de ne pas/plus pratiquer d’activités professionnelles.

Des trimestres gratuits sous certaines conditions ! #

Vous pensez sans doute que les moments où vous n’avez pas travaillé étant malade vont gâcher votre retraite. Sachez pourtant que des trimestres gratuits sont offerts dans des cas d’arrêt maladie ou d’invalidité. L’obtention de trimestre est différente pour une personne malade et une personne en invalidité.

Sachez que depuis 2014, des trimestres gratuits sont accordés lors des
périodes d’apprentissage. En effet, vous avez la possibilité de valider autant de trimestres que lors des périodes travaillées. Cette règle permet à un grand nombre de personnes d’avoir une retraite beaucoup plus appréciable.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

Si vous ne le saviez pas, plusieurs trimestres de retraite peuvent aussi être offerts lors des périodes de chômage. Sachez que vous obtenez un trimestre gratuit tous les 50 jours de chômage. Donc, on peut dire qu’un particulier vivant une transition professionnelle est plutôt avantagé.

Les périodes de service national obligent une personne à arrêter son travail. De ce fait, il est impossible de valider les trimestres pour la retraite dans ce genre de cas. Heureusement, les anciens engagés et les militaires ont la possibilité d’obtenir des trimestres gratuits. À titre de précision, on accorde un trimestre tous les 90 jours de service national.

Retraite : Un dernier cas qui concerne un grand nombre de personnes ! #

Sachez que la naissance ou l’adoption d’un enfant permet d’obtenir des trimestres pour la retraite. En effet, si vous êtes une mère soumise au régime général, il est possible d’obtenir 4 trimestres gratuits. En prime, sachez que vous pouvez en obtenir 4 de plus pour l’éducation de l’enfant.

Bien entendu, afin d’obtenir les trimestres gratuits, vous devez fournir quelques preuves. Il est obligatoire de prouver l’existence d’un enfant/des enfants avec un livret de famille ou un acte de naissance. Connaître ces divers cas exceptionnels permettent à de nombreuses personnes d’avoir une meilleure retraite.

À lire Bientôt en France (alerte retraite) ? Les Britanniques face à l’âge de départ à 71 ans et si c’était notre avenir ?