Le montant minimum de retraite pour les seniors qui n’ont pas cotisé tous leurs trimestres

Les seniors qui n'ont pas pu remplir le nombre de trimestres cotisé ont droit au minimum de retraite. En voici le montant pour cette année !

Les pensions visent à garantir un revenu minimal aux retraités. Atteindre le nombre de trimestres requis peut assurer un revenu confortable aux retraités, mais ce n’est pas accessible à tous. Cette catégorie de personnes bénéficie alors d’un minimum de retraite : l’Aspa, le minimum contributif et le minimum garanti. Voici toutes les informations à connaître !

Retraite : Le montant de l’Aspa #

Pour obtenir une retraite à taux plein, les personnes âgées doivent avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite. De plus, ils doivent avoir accumulé un certain nombre de trimestres de cotisation. Pour ceux qui ne remplissent pas ces conditions, l’Aspa intervient à titre de compensation.

L’Aspa est l’acronyme de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées. C’est une prestation octroyée par l’État aux personnes de 65 ans et plus à la retraite. À condition qu’elles perçoivent un faible revenu ou soient sans ressource. Pour profiter de cette aide, le bénéficiaire doit aussi résider en France.

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

L’allocation, anciennement désignée sous le nom de minimum vieillesse, est généralement attribuée aux retraités ayant exercé une activité professionnelle très limitée. L’organisme fixera le montant en fonction de la situation familiale du bénéficiaire et des ressources du foyer.

Suite à une revalorisation, la somme exacte de cette pension minimale s’élèvera à 1 012 euros pour les personnes vivant seules. Pour les personnes ayant un conjoint, elle s’élève à 1 571,16 euros. Il est important de noter que le versement s’effectue mensuellement.

Le minimum contributif pour les séniors à faible revenu #

Les salariés du secteur privé, qui n’ont pas pu compléter leurs cotisations trimestrielles, ont aussi droit au minimum contributif. Les caisses de retraite, telles que la Cnav et les Carsat, gèrent généralement ce dispositif. La retraite complémentaire Agirc-Arcco vient compléter la liste.

L’âge conditionne l’obtention du droit à cette pension minimale de retraite. En effet, il ne sera accordé qu’aux seniors âgés de 64 ans et plus. Il faut également avoir cotisé au moins 120 trimestres, dans l’idéal. Mais ce chiffre peut varier en fonction de l’année de naissance du bénéficiaire.

À lire Retraite : assurance vieillesse, pension de réversion… tout savoir sur la réévaluation de ces dispositifs

Quant au montant de cette retraite minimum, il faut savoir qu’on l’a revalorisé de 3,4 % pour cette année. Ainsi, on a établi la prestation de base à 733,03 euros.

Le minimum majoré est quant à lui de 876,13 euros. L’octroi de ce montant dépendra de l’accumulation de 120 trimestres. C’est une bonne nouvelle pour les 5 millions de personnes à la retraite qui verront leur pension augmenter.

Retraite : Le Minimum de garanti #

Les fonctionnaires et les anciens agents du secteur public sont principalement concernés par cette prestation. Cependant, pour accorder cette prestation, il faut remplir certaines conditions. Tout d’abord, le bénéficiaire doit avoir atteint le nombre requis de trimestres cotisés pour une pension complète sans réduction.

Mais ce n’est pas tout ! Vous devez également avoir demandé une retraite anticipée pour cause d’un enfant handicapé par exemple. Ou pour un conjoint atteint d’invalidité, voire en cas de maladie incurable. À noter que l’invalidité doit atteindre un taux permanent d’au moins 50 %. Les travailleurs qui ont sollicité une retraite anticipée en raison d’une invalidité peuvent également recevoir cette allocation.

À lire AAH : voici les 3 critères qui donnent droit à une forte hausse du montant de l’aide des seniors