Retraite : les bons documents à envoyer d’urgence pour une augmentation de 10% de votre pension

L’État offre une majoration pour la retraite de certaines personnes. Voici les renseignements qu’il faut fournir à la caisse !

La situation familiale des séniors peut désormais jouer en leur faveur. Cela, grâce à cette majoration de 10 % venant de l’exécutif. Grâce à ce coup de pouce sur leur retraite, ils bénéficient d’un surplus de revenu pour faire face à l’inflation. Le tout, c’est de rassembler les documents nécessaires !

Retraite : Qui peuvent obtenir cette majoration de 10 % ? #

De nombreuses personnes hésitent à se retirer du monde professionnel par peur de perdre leur revenu. Il faut dire que la pension de retraite est loin de correspondre à l’ancien salaire. Heureusement, les seniors peuvent compter sur d’autres sources de rémunération dont la complémentaire.

D’autre part, les seniors disposent d’une majoration spécifique sur le montant de leur pension. En termes clairs, les majorations déterminent la somme d’argent que les retraités obtiennent après évaluation de la caisse. Et la récente réforme leur offre une surcote de 10 % sur leur revenu.

À lire 10 idées pour augmenter facilement le montant de votre pension de retraite et vivre confortablement

Les autorités accordent cette surcote de 10 % aux assurés qui prennent en charge au moins 3 enfants chez eux. Ces derniers doivent être nés ou élevés chez le retraité. La majoration de cette aide est effective quand le troisième enfant atteint ses 16 ans.

L’assuré doit avoir assuré l’éducation de l’enfant durant 9 ans au moins avant d’obtenir la majoration. Cette condition de 9 ans s’applique aussi aux enfants qui ne disposent plus des prestations familiales et aux enfants décédés. Ce coup de pouce s’applique aussi aux enfants invalides et aux jeunes entre 18 et 25 ans.

Ce qu’il faut rassembler pour bénéficier de la surcote de 10 % #

La liste des documents à rassembler pour obtenir cette majoration est similaire à celle de l’Agirc-Arrco. En tête de liste, et la plus importante aussi, est l’attestation sur l’honneur. Ce dernier recèle les détails de la situation personnelle du retraité.

L’attestation sur l’honneur est une garantie de l’honnêteté du retraité et un outil de vérification pour la caisse. Mais il existe aussi d’autres pièces que le senior doit rassembler avant de soumettre sa demande. Il en est ainsi de sa carte d’identité (la photocopie) ou de son passeport.

À lire 10 manières d’augmenter le montant de votre pension de retraite pour mieux vivre

En outre, les autorités exigent l’avis d’imposition du retraité. Ce dernier doit également fournir son livret de famille et les copies d’acte de naissance de tous ses enfants. Pour les tuteurs, un extrait avec filiation fera l’affaire. Si le senior n’a pas le titre de tuteur, il doit remplir un justificatif particulier.

Les jeunes de 18 à 25 ans constituent un cas particulier dans cette majoration de la retraite. Leurs parents doivent prouver qu’ils ne bénéficient pas encore d’une indemnisation. Ces jeunes en question doivent aussi s’inscrire à Pôle emploi. Pour les enfants handicapés, la CDAPH doit confirmer leur invalidité avant leurs 21 ans.

Majoration de retraite : Comment faire sa demande ? #

Bien sûr, l’assuré doit d’abord vérifier s’il répond aux exigences nécessaires avant de soumettre sa demande. Si tout se passe bien, la caisse de retraite verse le montant sur son compte bancaire. Depuis l’année dernière, les parents peuvent se départager selon leurs convenances.

Si une des conditions préalables manque, le concerné doit rendre effective sa demande de majoration. Cette dernière est à adresser à la caisse, avec les documents nécessaires. Ainsi, même si le troisième enfant n’a pas encore 16 ans, l’assuré peut bénéficier du coup de pouce qui correspond à son profil.

À lire Astuces infaillibles (sauvetage retraite) : boostez le montant de votre pension dès maintenant