Prime d’activité, RSA : quand va commencer l’expérimentation du versement à la source des aides la CAF

Des changements sont à prévoir pour le versement de la prime d'activité ou du RSA. La CAF vient de donner plus de détails sur le sujet.

Tous les ans, les bénéficiaires de différentes allocations financières de la CAF s’attendent à des changements. Et 2024 ne sera pas une exception. De plus, ce sera un changement capital pour tous bénéficiaires de la prime d’activité et du RSA. Le calendrier du versement des allocations est aussi disponible.

Prime d’activité : Une expérimentation de versement à la source #

La CAF vient de mettre à disposition de ses allocataires de nombreuses informations concernant les aides financières de l’État. L’un des principaux changements concerne la déclaration des revenus se rapportant à la prime d’activité. En effet, à partir de l’automne 2024, une expérimentation de versement fera son entrée. Une fois que le dispositif sera bien en place, la généralisation sera pour 2025.

Pour les personnes qui n’arrivent pas à suivre les étapes administratives, ce changement s’avère être une très bonne nouvelle. Le versement à la source des allocations octroyées par la CAF telles que la prime d’activité ou le RSA sera expérimenté. Mais pour l’instant, cela reste en suspens.

À lire RSA, prime d’activité : combien le montant net social risque de vous faire perdre

Afin de permettre aux bénéficiaires des aides financières de l’État, en collaboration avec la CAF, de se retrouver facilement, un calendrier d’expérimentation est disponible. Si le résultat est concluant, la CAF procédera à une généralisation du versement à la source en 2025.

Selon les informations sur le site de la CAF, une expérimentation se fera pendant cinq jours dans les grands pôles de « CAF Pilotes » dès l’automne 2024. Cette première expérience consistera au pré-remplissage des déclarations trimestrielles de ressources. Ceci permet de calculer le montant de la prime d’activité.

Une nouvelle ère pour les bénéficiaires #

Suite à cette expérimentation, les bénéficiaires n’auront plus à faire la déclaration des ressources. En effet, les autorités se chargent de cette étape. Tout cela, c’est grâce aux déclarations sociales des employeurs. Ces informations seront directement envoyées à la CAF.

Les salariés n’ont plus qu’à vérifier et valider les informations. Si la CAF décide de procéder ainsi, c’est pour éviter les erreurs de calcul et d’informations fournies par les allocataires. Grâce à ce pré-remplissage, les bénéficiaires de la prime d’activité n’ont plus à faire le calcul du montant et des revenus.

À lire « Prime d’activité : ce que vous devez savoir sur les dates de versement et nouveau montant en 2024 « 

Le principal objectif de la CAF, c’est de simplifier les démarches administratives à la demande d’une prime d’activité. C’est une belle initiative, mais cela pose un problème aux syndicats. En effet, le montant pris en compte dans ce nouveau calcul est le montant net social.

Cette information se trouve dans les bulletins de paie depuis le mois de juillet 2023. Mais le montant net social comporte d’autres avantages pour les bénéficiaires. Ce qui va alors diminuer le montant de l’aide qu’ils peuvent obtenir. Malgré cela, cette mesure peut nettement diminuer le non-recours aux prestations.

Prime d’activité : Calendrier du premier versement et ceux du reste de l’année #

Comme pour d’autres aides financières de la CAF, le versement décale d’un mois par rapport au calendrier. Le premier versement du mois de janvier 2024 est par exemple la prime d’activité du mois de décembre 2023. Ainsi, pour recevoir la prime du mois de janvier, il faut patienter au mois de février 2024. Et ainsi de suite.

Si vous voulez être certain que le versement de votre prime d’activité est bien arrivé, vous pouvez vérifier sur le site de la CAF ou sur l’application. En cas d’erreur, vous pouvez contacter un conseiller au 3230. Vous pouvez aller directement sur le site de la CAF et envoyer un message au responsable.

À lire Au RSA, ce couple avait plus de 500 000 € sur 11 comptes en banque, ils s’expriment enfin