Cette aide de la CAF que vous oubliez souvent de réclamer, voici comment en bénéficier

Parmi les aides de la CAF, celle-ci est très méconnues. Pourtant, elle est très utile et la démarche pour l'obtenir est facile à suivre !

L’objectif de la CAF est d’améliorer la vie d’un grand nombre de Français en difficulté. Afin d’atteindre ce but, l’organisation a mis en place plusieurs aides intéressantes. Celle dont nous allons vous parler est utile et facile à recevoir, pourtant de nombreuses personnes l’ignorent !

CAF : Une aide que de nombreux français oublient de demander ! #

Il y a beaucoup d’aides de la CAF que les Français ne demandent pas. Parmi les moins demandés, on retrouve le PAH ou le prêt à l’amélioration de l’habitat. Le nom de ce coup de pouce financier en dit long sur son principe et son objectif.

Le PAH finance certaines dépenses spécifiques lien avec l’habitat. En effet, la CAF vous aide pour réaliser des travaux de réaménagement dans votre résidence principale. Pour plus de précision, ce sont les travaux d’assainissement, d’isolation thermique et d’amélioration de votre domicile qui sont concernés.

À lire Nouveaux montants des aides de la CAF : ce qui change à partir du 1er avril

« Amélioration du domicile », c’est encore un terme plutôt général, entrons dans les détails. Cette aide de la CAF finance l’agrandissement des portes et des fenêtres, ainsi que la pose d’un monte-escalier. Elle couvre aussi le remplacement d’un système de chauffage et la pose d’une barre dans les toilettes.

Sachez que cette aide ne couvre pas les travaux d’entretiens comme le revêtement ou la peinture. Le PAH ne finance pas non plus les travaux de finalisation d’une construction neuve. Découvrons maintenant pourquoi le prêt à l’amélioration de l’habitat est très intéressant !

Une belle somme et un faible taux d’intérêt ! #

La CAF vous donne 1 067,14 euros pour améliorer votre logement. Cette somme, qui peut couvrir 80 % des travaux, est une forme de crédit. Mais ne vous inquiétez pas, sachez que ce prêt possède un taux d’intérêt fixe de 1 %.

Comme toutes les aides de la CAF, il y a des conditions à respecter pour bénéficier du PAH. Toute personne résidant en France métropolitaine ou dans le DROM (sauf Mayotte) est éligible. Bien sûr, vous devez posséder un titre de séjour valide si vous souhaitez bénéficier de ce prêt.

À lire Conditions actualisées pour les aides au logement de la CAF : Ce qui change en 2024

Précisons que même un locataire ou un sous locataire peut bénéficier de cette aide de la CAF. Mais une autorisation manuscrite de la part du bailleur sera nécessaire. Les bénéficiaires de l’APL, de l’ALS, de l’AAH et de la prime d’activité ne peuvent pas percevoir le PAH.

Même si la CAF a pour but de venir en aide aux foyer difficultés, cette aide n’est pas très limitée. En effet, le prêt à l’amélioration de l’habitat s’offre sans condition de ressources financières. Si vous faites partie des éligibles, découvrez dans les lignes suivantes la démarche à suivre pour bénéficier du PAH !

CAF : La démarche à suivre pour bénéficier du PAH ! #

Vous devez faire une demande à la CAF afin d’obtenir le prêt à l’amélioration de l’habitat. Remplissez un formulaire de demande, à retirer auprès de la caisse si vous faites partie du régime général. Sachez que vous pouvez aussi le télécharger sur le site de l’organisme. Ceux du régime agricole peuvent le retirer auprès de la MSA. Le téléchargement sur le site de l’organisme est aussi une possibilité.

Des pièces jointes doivent accompagner le formulaire de prêt doit. Pour obtenir le PAH, vous aurez besoin d’une autorisation d’emprunt de la banque. Une autorisation écrite de la part de votre propriétaire est aussi nécessaire. Pour bénéficier de cette aide de la CAF, il est également indispensable de fournir un devis détaillé des travaux ou une autorisation d’urbanisme.

À lire CAF : Les profils les plus à risque de contrôle révélés