Retraite : cette démarche essentielle urgente pour ne pas perdre vos droits Agirc-Arrco

S’ils ne font pas attention, les ex-salariés du secteur privé pourraient perdre leurs droits à la retraite complémentaire. Voici pourquoi !

L’Agirc-Arrco assure un futur surplus de revenu en faveur d’environ 26 millions de salariés. Récemment, cette institution vient de mettre en œuvre sa nouvelle campagne de communication digitale. L’occasion pour elle d’attirer l’attention du grand public quant à la retraite complémentaire. D’après cet organisme, il existe un point crucial à ne pas négliger au risque de perdre sa pension complémentaire !

Retraite : L’importance du relevé de carrière #

Les autorités viennent de revaloriser la retraite venant de l’Agirc-Arrco. Une nouvelle qui réjouit tous les seniors, compte tenu de l’inflation sur tous les plans. Mais de l’autre côté, les responsables au sein de l’organisme recommandent aux seniors de faire attention. Ces derniers, mais aussi tous les salariés, devraient consulter souvent leur relevé de carrière.

Le relevé de carrière retrace le parcours intégral du senior, de sa carrière jusqu’à son départ. Il est disponible sur le site de l’Agirc-Arrco, ou à travers l’application Mon compte retraite. Là, l’assuré peut alors vérifier tous ses droits au niveau des différents régimes.

À lire Malus Agirc-Arrco : Qui gagne et qui perd dans la réforme des retraites ?

Vérifier le relevé de carrière recèle un avantage majeur. En effet, l’assuré peut rapidement signaler une anomalie concernant les informations lui concernant. D’autant plus que ce genre de situation pourrait faire baisser sa future pension. En cas d’incohérence, le concerné peut contacter le service d’assistance de l’organisme.

Contrairement aux autres services d’assistance, celui de l’Agirc-Arrco possède une très bonne réputation. En effet, on peut le joindre à tout moment de la journée. L’assuré doit simplement vérifier les périodes de longue maladie, de chômage et d’autres éléments impactant ses prestations sociales.

Cette nouvelle procédure avantage les deux parties ! #

Un expert en gestion de carrière au sein de l’Agirc-Arrco insiste sur l’importance de la vérification périodique. Il s’agit de Julien Cerioli, qui conseille d’en faire un véritable réflexe ! Ceux qui occupent plusieurs postes en même temps et ceux qui changent souvent de statut devraient faire attention à leur retraite.

Toujours d’après Julien Cerioli, 4 salariés sur 10 possèdent un compte chez l’Agirc-Arrco. D’après lui, le traitement des anomalies ne prend pas beaucoup trop de temps. Mais cela pourrait avoir un impact négatif sur la prestation sociale de ces assurés. D’où l’importance d’agir rapidement !

À lire Modèle britannique (retraite prolongée) : travailler jusqu’à 71 ans, une nécessité pour sauver le système

Afin de faciliter le transfert de données aux organismes sociaux, les employeurs utilisent actuellement la DSN. Un système à la fois rapide et fiable qui facilite bien des choses pour les autorités comme pour les salariés. Néanmoins, les employés devraient toujours se soucier de leur future retraite.

À travers le relevé, les salariés peuvent aussi connaître les aides dont ils peuvent bénéficier. Cela pourrait alors réduire les cas de non-recours, notamment pour la majoration de 5 % en faveur de certains assurés. Les situations dans ce genre pourraient coûter des milliards d’euros à la caisse de l’État.

Retraite : Comment détecter les anomalies ? #

Tout le monde parle de vérifier son relevé de carrière, mais personne ne dit comment faire une réclamation. Néanmoins, il n’y a pas de quoi car la procédure est très simple. Le bénéficiaire n’a pas à se déplacer où que ce soit, puisque tout se fait sur la Toile.

Bien entendu, le senior découvre les oublis venant des autorités en consultant son compte personnel. Des erreurs qui pourraient réduire son droit de manière significative. Mais il peut aussi rectifier les erreurs qui viennent de lui. Ces dernières pourraient lui porter préjudice s’il ne fait pas attention !

À lire Nouveauté Agirc-Arrco (document fiscal) : ce que révèle le dernier document mis à votre disposition