Retraités : mauvaise nouvelle, pourquoi vous devrez gagner plus pour valider un trimestre de retraite

Il sera désormais plus difficile pour les futurs retraités de valider les trimestres cette année. La hausse du Smic entraînera des problèmes.

Le gouvernement cherche tous les moyens pour remédier aux effets négatifs de l’inflation ces derniers temps. C’est la raison pour laquelle il revalorise le Smic depuis le 1er janvier 2024. Mais ce fait entraîne aussi certains problèmes à ceux qui vont prochainement devenir des retraités.

Retraités : Une réforme à double facette #

Certains retraités Français se trouvent dans une situation précaire et ne parviennent pas à stabiliser leurs finances. Le gouvernement est bien conscient de cette réalité et cherche quotidiennement des solutions pour cela. D’où les coups de pouce sous forme d’aides sociales et les réformes de l’année dernière.

Il n’y a pas que les retraités qui connaissent cette instabilité. En effet, plusieurs personnes se trouvant en situation précaire ont aussi des difficultés à maintenir leur pouvoir d’achat. Bien sûr, cela découle de l’inflation.

À lire Réforme des retraites agricoles : un changement positif pour tous les agriculteurs ?

Le gouvernement reste optimiste dans la lutte contre la précarité. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il élabore ce plan pour le plein-emploi dont le but est de réduire le taux de chômage. C’est aussi pour cela aussi qu’il revalorise le Smic pour cette nouvelle année. Une réforme applicable depuis le 1er janvier 2024 qui aura un gros impact sur la finance des retraités.

Certes, cette initiative sur la hausse du Smic vise à augmenter le pouvoir d’achat des familles modestes. Mais ce ne sera pas une bonne chose pour les futurs retraités. En effet, cette mesure de l’État a un effet sur la validation des trimestres.

Hausse du Smic, un phénomène très impactant #

Il faut savoir que le nombre de trimestres validés conditionne la pension des retraités. Or, ce dernier dépend du montant du Smic. Si le salaire minimum augmente, alors les travailleurs auront plus de difficultés à valider 1 trimestre.

Depuis le début du mois de janvier le Smic a atteint 11,65 euros par heure soit 1 747,50 euros par mois. C’est une rémunération brute ! Donc, il faudrait percevoir ce salaire pour pouvoir valider un trimestre de retraite. S’ils veulent valider 4 trimestres ils devraient donc toucher 6 990 euros.

À lire Retraite : l’astuce imparable pour augmenter le montant de votre pension et gagner plus d’argent

La limite minimale ci-dessus ne concerne que les salariés ordinaires. Ce qui signifie que les travailleurs indépendants sont aussi impactés par la hausse du Smic. Il faut noter que la validité de leur trimestre dépend de leurs cotisations pour leur vie de retraités. Ainsi, ils devront verser 310 euros pour valider 1 trimestre. La hausse est donc de 10 euros car la somme était fixée à 300 euros l’année dernière.

Outre ces deux cas de figure, les salariés ayant une rémunération juste en haut du Smic vont aussi ressentir l’impact de cette décision. On peut par exemple citer les étudiants et les travailleurs précaires avec peu d’heures travaillées. Ces futurs retraités pourraient ne plus valider 4 trimestres cette année.

Retraités : Rien ne change pour certains salariés #

Pour ceux qui touchent le salaire minimal, cette nouvelle règle n’aura pas d’impact sur leur situation. En effet, les augmentations se font concomitamment, donc ils n’auront pas de difficulté à valider un trimestre. C’est une bonne nouvelle pour leur pension, surtout pour les retraités progressifs.

Les expatriés, quand ils rentreront sur le territoire français, devront avoir obtenu plus de 6 990 euros. C’est la solution imposée par la loi. Donc, ils doivent s’y plier pour avoir une belle retraite. Entre-temps, n’oubliez pas de vérifier votre relevé de carrière. Ce document est d’une importance cruciale pour votre pension !

À lire Agirc-Arrco : une bonne et une mauvaise nouvelles vont bientôt toucher 13 millions de retraités