Virement instantané : renforcement de la sécurité avec deux nouvelles mesures

Actuellement, les virements instantanés représentent un peu plus de 6% de l'ensemble des virements effectués en France, selon la Banque de France.

Les virements instantanés en France et en Europe #

D’ici fin 2024, le coût moyen d’un virement instantané devrait passer de 1 euro à 0 euro par transaction. C’est l’objectif fixé par les institutions européennes pour encourager l’utilisation de ce type de transfert.

Effectivement, le mercredi 8 février, le Parlement européen a adopté une nouvelle réglementation obligeant les banques à aligner le prix des virements instantanés sur celui des virements traditionnels. Actuellement, les virements traditionnels initiés en ligne ou via mobile sont systématiquement gratuits. Ce texte doit maintenant être publié au Journal officiel et entrera en vigueur 20 jours après sa publication. Autrement dit, les virements instantanés devraient être gratuits dans toutes les banques avant la fin de cette année.

La faiblesse actuelle des virements instantanés : une plus grande vulnérabilité aux fraudes #

Cependant, cette réglementation ne se contente pas d’éliminer l’obstacle du prix qui entrave l’adoption généralisée des virements instantanés, mais aborde également leur risque accru pour les débits frauduleux. Le taux de fraude constaté n’est certes pas très alarmant par rapport à celui des fraudes sur les cartes de crédit, mais il est nettement supérieur au taux global de fraude constaté pour les virements.

À lire Investissement futé (retraite 2024) : où placer l’argent pour sécuriser leur avenir ?

La raison en est simple : les fraudeurs privilégient l’utilisation des virements instantanés pour vider les comptes bancaires de leurs victimes, surtout dans le cadre d’attaques de type phishing. Pour eux, cela présente deux avantages majeurs : le transfert d’argent est immédiat et irréversible. Contrairement aux virements bancaires traditionnels ou aux paiements par carte de crédit, les victimes ne disposent d’aucun moyen pour annuler les transactions frauduleuses.

Deux nouvelles mesures pour renforcer la sécurité des virements instantanés #

Pour renforcer la sécurité des virements instantanés et lutter contre ce risque accru de fraude, cette nouvelle réglementation européenne impose deux mesures supplémentaires aux banques :

Vérification automatique du bénéficiaire via l’IBAN

La première mesure consiste en une vérification automatique du bénéficiaire par l’intermédiaire de l’IBAN. Les banques devront ainsi s’assurer que le compte destinataire appartient bien à la personne correcte avant de valider le virement instantané.

Mise en place de plafonds personnalisables pour les virements instantanés

La seconde mesure concerne l’établissement de limites maximales pour les montants de virements instantanés, soit quotidiennement, soit par transaction individuelle. Les clients pourront définir eux-mêmes ces plafonds, et les modifier ou les lever à tout moment, sans difficulté et avec effet immédiat.

À lire PER mineurs (nouveautés 2024) : tout ce qui a changé pour l’épargne retraite des enfants

Ce système sera similaire à celui déjà en place pour les cartes de paiement, où les limites peuvent être augmentées en quelques clics via une application mobile.