Impôts : une baisse de la facture pour certains contribuables français

Pour l'année 2024, il n'y a malheureusement pas de prévisions de réduction de l'impôt sur le revenu.

Révision du barème de l’impôt sur le revenu en 2024 #

Cependant, grâce à la réforme concernant l’évolution du barème de l’impôt relevée pour tous les tranches, il y a une diminution du montant à payer par rapport à l’année 2023.

Contrairement aux années précédentes, marquées également par des révisions à la baisse des prélèvements fiscaux, notamment avec la suppression de la taxe d’habitation et la réforme de la taxe de solidarité sur la fortune, il n’est pas prévu de baisse d’impôts pour 2024.

De meilleurs résultats grâce à l’évolution du barème de l’impôts #

Malgré l’absence d’une réduction directe du montant de l’impôt, une reforme est mise en place comprenant une évolution du barème de l’impôt. Cette mesure devrait notamment bénéficier aux citoyens français dont les salaires n’ont augmenté que légèrement. En effet, selon un article d’Econostrum.info, avec une inflation calculée à 4,8% hors tabac, cette indexation implique une hausse des seuils de revenus après leur révision basée sur l’inflation constatée durant l’année 2023. Ainsi, le montant de l’impôt à payer devrait diminuer, en particulier pour les Français dont les salaires n’ont que légèrement augmenté.

Les effets bénéfiques selon le taux de croissance des revenus

D’après Bercy (ministère de l’Economie et des Finances), cette indexation représente une perte de 6,1 milliards d’euros pour les finances publiques, comme rapporté par Les Echos. Les conséquences favorables de l’indexation du barème sur l’inflation varient selon le taux de croissance des revenus. Par exemple, la tranche de 0% à 11% ne sera plus imposée à partir de 10 777 € mais dès 11 294 € par an, soit une revalorisation du seuil de près de 4,8%.

Dans le cas d’une personne célibataire gagnant 2 600 € par mois avec une augmentation inférieure à l’inflation. Elle aurait payé 2 953 € d’impôts cette année. Cependant, grâce au nouveau barème, elle ne paiera plus que 2 645 € l’année prochaine. Économisant ainsi 308 €, comme l’explique TF1 révélant également qu’en France, 18 millions de personnes sont soumises à l’impôt sur le revenu. Presque tout le monde sort gagnant…

À lire Impôts : les éléments à ne surtout pas oublier de transmettre au fisc lors de votre déclaration

Impôts : des mesures gouvernementales pour compenser l’inflation

Pour pallier à l’inflation, le gouvernement a décidé d’augmenter toutes les pensions de retraite de 5,2% à partir du 1er janvier 2024, selon le journal Le Parisien. Cette mesure entraîne également une surtaxe de 3%. Ajoutée à l’impôt sur le revenu pour les contribuables dont les revenus dépassent 250 000 € et de 4% pour ceux dont les revenus excèdent 500 000 €. On comptait ainsi 50 000 individus assujettis à cette taxe en 2022. Générant un revenu d’1,5 milliard d’euros, contre 40 000 l’année précédente, comme souligné par l’article.

En résumé, la facture de l’impôt sur le revenu devrait baisser #

Pour certains Français, la facture de l’impôt sur le revenu en 2024 devrait être moins élevée qu’en 2023. Grâce notamment à l’évolution du barème de l’impôt, liée à la hausse de l’inflation de 4,8%. Les effets bénéfiques de cette indexation varient toutefois en fonction de la croissance des revenus individuels.

De plus, le gouvernement français met en place des mesures pour compenser l’inflation. Telles que l’augmentation des pensions de retraite et l’ajout d’une surtaxe aux contribuables les plus aisés. Si cela ne constitue pas une baisse générale de l’impôt sur le revenu. Il s’agit néanmoins d’une évolution significative pour certaines catégories de contribuables.