Réforme sociale (plan Attal) : RSA, prime d’activité, ASS… Les points clés à connaître

Dans le cadre du plan Attal, le gouvernement prévoit de s'attaquer aux prestations sociales, qualifiées de "fou d'argent" par Emmanuel Macron.

Réforme sociale : ainsi, plusieurs dispositifs sont concernés : le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation spécifique de solidarité (ASS) et la mise en place d’une solidarité à la source.

Le RSA : des obligations pour les bénéficiaires #

La réforme préconise, entre autres, que les allocataires du RSA devront effectuer au minimum 15 heures par semaine d’activité. Cela inclut notamment la formation, le soutien et l’assistance à leurs propres frais, avec certaines exceptions. Toutefois, cette mesure soulève des critiques, car les ressources mises à la disposition des bénéficiaires ne sont pas clairement définies.

Réforme sociale : l’ASS en voie de disparition #

Le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé également la suppression progressive de l’ASS, sans toutefois préciser de date. Rappelons que cette allocation est destinée aux personnes épuisant leurs droits à l’allocation chômage ou à l’aide à la fin de formation, et ayant une expérience salariée d’au moins cinq ans durant les dix années précédant la fin du dernier contrat de travail. Les détails sur la suppression de l’ASS doivent être communiqués dans les semaines à venir.

À lire Réforme imminente (retraite en jeu) : pension de réversion et trimestres pour enfant sur la sellette

Une solidarité à la source pour simplifier les démarches #

Afin d’éviter des formalités administratives inutiles, le gouvernement souhaite instaurer une solidarité à la source. Ainsi, tout comme pour le prélèvement de l’impôt sur le revenu mis en place au 1er janvier 2019, chaque allocataire recevra les montants dus simplement et rapidement. Cette mesure s’inscrit également dans une volonté de garantir la justice sociale : chacun perçoit ce à quoi il a droit.

Les autres mesures du plan Attal

Outre ces changements majeurs sur les prestations sociales, d’autres mesures sont prévues dans la réforme sociale, notamment concernant les salaires et les retraites. Le but étant toujours de parvenir à un système plus harmonieux et équilibré.

En synthèse, la réforme sociale initiée par le gouvernement avec le plan Attal englobe plusieurs dispositifs importants, tels que le RSA, l’ASS et une solidarité à la source. Des critiques ont déjà été émises sur certaines mesures, notamment concernant les obligations imposées aux bénéficiaires du RSA. Toutefois, le gouvernement maintient le cap, souhaitant ainsi assurer une meilleure justice sociale en France. Malgré ces annonces fracassantes, il faudra attendre les belles semaines de communication. Le monde retient son souffle et attend tout autant que les mesures promises. Ainsi, cette réforme sociale vise à harmoniser et équilibrer davantage notre système.

À lire Astuces infaillibles (sauvetage retraite) : boostez le montant de votre pension dès maintenant