Fin de l’allocation spécifique de solidarité : impact sur les bénéficiaires de l’AAH

À partir du 31 décembre 2026, la fin de l'allocation spécifique de solidarité (ASS) va pénaliser des milliers de personnes handicapées qui touchent actuellement à la fois l'allocation aux adultes handicapés (AAH) et l'ASS.

La fin de l’allocation spécifique de solidarité touche les personnes handicapées #

Cette mesure concerne environ 350 000 personnes, notamment celles qui bénéficient de l’AAH et de l’ASS.

Depuis 2017, il est interdit de cumuler l’AAH et l’ASS, mais une exception a été faite jusqu’au 31 décembre 2026 pour ceux qui percevaient déjà ces deux allocations sous certaines conditions. Près de 15 000 personnes handicapées qui perçoivent jusqu’à 1 516 € par mois en combinant ces deux allocations sont concernées par cette suppression.

La diminution rapide du nombre de personnes bénéficiant des deux allocations #

En 2016, on comptait encore 40 000 personnes bénéficiant de ces deux allocations, mais leur nombre diminue rapidement car il n’y a plus de nouveaux entrants. C’est ce qu’explique un site d’information sur le handicap.

À lire Réforme imminente (retraite en jeu) : pension de réversion et trimestres pour enfant sur la sellette

Pas de possibilité de se tourner vers le Revenu de Solidarité Active (RSA) #

Avec la fin de l’ASS, les bénéficiaires de l’AAH ne pourront pas se tourner vers le RSA. En effet, les critères de revenus pour l’ASS sont plus élevés que ceux du RSA. Par exemple, une personne seule doit percevoir moins de 1 271,90 € pour l’ASS contre seulement 607,75 € pour le RSA.

De plus, le calcul du RSA prend en compte d’autres ressources telles que l’AAH elle-même. Le montant de l’AAH dépasse la limite de revenus pour le RSA pour une personne seule ou un couple, ce qui rend les bénéficiaires de l’AAH inéligibles aux prestations du RSA.

Un espoir pour les cas particuliers des bénéficiaires #

Faire-face.fr espère que pendant cette période de transition, le gouvernement tiendra compte de ces cas particuliers de bénéficiaires.

À propos de Mathieu BRUCKMULLER

Ayant obtenu un master en droit social à Rennes et un diplôme post-universitaire en information économique et sociale à l’Université Paris-Dauphine, Mathieu Bruckmüller est un expert reconnu dans son domaine.

À lire Astuces infaillibles (sauvetage retraite) : boostez le montant de votre pension dès maintenant

Alerte CAF : une nouvelle décevante pour des milliers de bénéficiaires de l’AAH

La fin de l’allocation spécifique de solidarité est une mauvaise nouvelle pour les personnes handicapées qui touchent actuellement à la fois l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et l’ASS. Les bénéficiaires devront faire face à des conséquences économiques importantes puisqu’ils ne pourront pas se tourner vers le RSA. Espérons que pendant cette période de transition, le gouvernement saura apporter une réponse adaptée à ces cas particuliers.