Retraite minimum 2024 : les montants pour ceux qui n’ont pas cotisé tous leurs trimestres

Tout savoir sur la retraite minimale et les montants auxquels vous pouvez prétendre si vous n'avez pas assez cotisé de trimestres.

Le système de retraite français garantit un montant minimal pour les pensions de retraite #

Cependant, il arrive que certains salariés ne puissent pas, pour différentes raisons, cotiser suffisamment de trimestres tout au long de leur carrière. Dans ce cas, le dispositif de la retraite minimale leur permet de toucher malgré tout une somme décente à l’âge légal de départ en retraite. Cette retraite minimale concerne principalement le minimum contributif et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Calcul des montants pour la retraite minimale #

Pour déterminer le montant de la prestation à verser, la base de calcul est le salaire brut indexé au 1er janvier 2024. Jusqu’en avril 2024, le montant garanti minimal était de 1248,33 €. Plusieurs critères entrent en compte pour déterminer les montants et le nombre d’années de service inclus dans le calcul.

Minimum contributif : une mesure pour les pensions de retraite les plus faibles #

Le minimum contributif est un mécanisme qui permet de revaloriser le montant global d’une pension de retraite à un montant minimal pouvant aller jusqu’à 1309,75 € brut par mois, selon le nombre de trimestres cotisés. Le montant varie entre 709,14 € pour ceux qui ont cotisé 120 trimestres. Et 847,57 € pour ceux qui ont cotisé plus de 120 trimestres. Il s’applique à toutes les personnes du régime général, du régime social des indépendants, du régime de base des exploitants agricoles et du régime des artisans-commerçants.

À lire Retraite et épargne : Les meilleures stratégies pour sécuriser son avenir

Les travailleurs ayant atteint l’âge légal de départ en retraite et ayant liquidé tous leurs droits à pension sont également éligibles.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) : un soutien indispensable pour les seniors #

L’ASPA est une aide qui n’est pas octroyée automatiquement. En outre, elle bénéficiera d’une augmentation cette année. Les bénéficiaires de l’ASPA, sous certaines conditions, peuvent cumuler cette allocation avec la pension complémentaire ou d’autres programmes d’aide sociale.

Conditions d’éligibilité à l’ASPA

Pour pouvoir prétendre à l’ASPA, il faut être âgé d’au moins 65 ans, résider en France et avoir des ressources inférieures au montant maximum de l’allocation. Certaines exceptions permettent un accès anticipé à l’ASPA. Notamment en cas d’inaptitude au travail reconnue ou de situation de handicap grave. La demande d’ASPA doit être effectuée auprès de la caisse de retraite dont dépend le demandeur.

Montant de l’ASPA en 2024

Le montant mensuel de l’allocation dépend des ressources du bénéficiaire et du nombre de trimestres cotisés. Ainsi, une personne seule touchera un montant compris entre 737,40 € et 826,05 € par mois. Tandis qu’un couple percevra entre 1 182,11 € et 1 327,28 € par mois.

À lire Guy Roux dévoile le montant de sa retraite lors d’une émission télévisée

Un dispositif important pour garantir le pouvoir d’achat des retraités #

La garantie d’une retraite minimale est ainsi essentielle pour assurer aux seniors une vie décente malgré des carrières incomplètes ou peu rémunérées. Grâce au minimum contributif et à l’ASPA, les personnes dans ces situations peuvent donc bénéficier d’une pension de retraite. Celle-ci leur permet de faire face aux dépenses quotidiennes et de maintenir leur qualité de vie. Et ce, même sans avoir pu cotiser tous leurs trimestres.

La réforme des retraites continue de susciter des interrogations et des inquiétudes sur l’avenir du système français. Aussi, il est essentiel pour les futurs retraités de connaître les dispositifs existants pour préserver leur pouvoir d’achat. Mais aussi anticiper les éventuelles difficultés liées à une carrière professionnelle fragmentée ou insuffisamment rétribuée.